Actualités

Caen/Monaco J-1

L'impératif de la victoire

Le 18 mars 2017 à 21:54 par Damien Dellerba

Après avoir validé avec brio son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, Monaco renoue avec la Ligue 1 par un déplacement à Caen ce dimanche (15h). Pour cette dernière rencontre avant la trêve internationale, les Monégasques devront se montrer valeureux pour continuer leur route en tête.

Forme et enjeux

L'AS Monaco ne s'est décidément fixée aucune limite cette saison. Le brillant succès en Ligue des Champions ce mercredi face à Manchester City (3-1) ne fait que le confirmer. En lice encore dans quatre compétitions différentes, les Monégasques poursuivent leur route, notamment en tête de la Ligue 1, avec la volonté rafraîchissante de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Avant leur confrontation pour le huitième de finale retour de la Ligue des Champions, les Monégasques restaient sur trois succès consécutifs en Ligue 1, notamment deux probants face à des équipes de Nantes (4-0) et Bordeaux (2-1) revigorées, et sur cinq succès consécutifs toutes compétitions confondues. Mieux, l'ASM n'a plus connu la défaite en championnat depuis onze rencontres, son record cette saison. Une série impressionnante qui avait démarré lors de la 19e journée, face... à Caen, déjà.

Si le chemin vers l'Hexagoal est encore long et semé d'embûches, cette 30e journée de Ligue 1 pourrait bien marquer un tournant dans cette lutte finale. Avec 68 points au compteur, l'ASM trône sur la Ligue 1 mais sa marge d'erreur reste faible. Nice commence toutefois à perdre des plumes en cours de route. Accrochés à Nantes, les Aiglons n'affichent plus la même sérénité depuis quelques temps. Face à Caen, 16e de Ligue 1, les Monégasques se doivent de prendre les trois points. En cas de succès, ils repousseraient le voisin niçois à sept longeurs, un écart qui pourrait définitivement le mettre hors course. En cas de succès enfin, les Rouge et Blanc mettraient la pression sur un PSG fébrile et marqué psychologiquement depuis la claque reçue face au Barça, et qui devra batailler face à un Lyon en nette meilleure forme depuis plusieurs matchs. Si Monaco met les ingrédients pour l'emporter, la suite pourrait bien leur sourire.

Pour cet ultime effort, les coéquipiers de Kamil Glik, qui signe son retour de suspension, auront besoin de mobiliser toutes leurs forces, physiques et mentales. Djibril Sidibé, suspendu à son tour, ne sera pas de la partie mais Leonardo Jardim pourra compter sur Almamy Touré, qui n'a que rarement déçu cette saison. En attaque, les solutions sont plus restreintes. A l'absence de Carrillo s'ajoute celle de Radamel Falcao. Le Colombien, touché contre Bordeaux, n'est pas dans le groupe. Mercredi déjà, l'attaquant avait dû déclarer forfait en dernière minute. Avec Falcao sur le flanc, Jardim devrait reconduire la paire Germain-Mbappé sur le champ. Au milieu de terrain, les options tendent aussi à se raréfier. Moutinho devrait répondre présent pour suppléer Bakayoko ou Fabinho dans l'entre-jeu. Sur le flanc droit, Nabil Dirar aura envie de montrer qu'il peut redevenir une option viable. L'ASM en aura besoin.

Les groupes

Le groupe caennais :

Gardiens : Vercoutre, Dreyer
Défenseurs : Guilbert, Genevois, Da Silva, Yahia, Adéoti, Ben Youssef, Imorou, Bessat
Milieux : Seube, Makengo, Leborgne, Féret
Attaquants : Karamoh, Rodelin, Louis, Santini.

Bazile et Delaplace sont en phase de reprise. Diomandé et Steed Malbranque sont les deux autres principaux absents du groupe caennais.

Le groupe monégasque :

Gardiens : Subasic, De Sanctis, Badiashile
Défenseurs : Touré, Glik, Jemerson, Diallo, Jorge, Mendy
Milieux : Bakayoko, Fabinho, Moutinho, Dirar, Lemar, Silva, N'Doram
Attaquants : Germain, Mbappé, Cardona

Kamil Glik effectue son retour de suspension, au contraire de Djibril Sidibé. Touché contre Bordeaux et forfait en Ligue des Champions, Falcao est cette fois-ci à l'infirmerie avec Andrea Raggi, qui a contracté une blessure contre Manchester City. Carrillo et Boschilia sont toujours indisponibles.

L'adversaire

La lutte pour le maintien occupe le quotidien de Caen. Depuis la cinquième journée, le SMC a systématiquement figuré dans la seconde partie de tableau. Il parvient toutefois à rester au-dessus de la zone de flottaison, avec uniquement cinq journées dans les trois derniers. Les Normands étaient 15es au classement avant cette journée, avec quatre points d'avance sur le barragiste nancéien, notamment grâce à une meilleure phase retour. Les Caennais affichent le 10e bilan de l’élite en 2017, avec 14 points gagnés sur les 33 possibles. Cela tranche avec les 18 petites unités qu’ils affichaient à la fin des matchs aller, bouclés par une défaite au Louis II (2-1).

Le Stade Malherbe reste sur une belle prestation et un match nul obtenu à Nice la semaine dernière (2-2), après avoir déjà infligé sa seule défaite de la phase aller à l'OGCN. Cependant, l’équipe de Patrice Garande reste inconstante et ne parvient pas à enchaîner. Après deux victoires, face à Nancy (1-0) puis à Saint-Etienne (0-1) fin février, les Normands ont subi une grosse déconvenue en s’inclinant chez eux face à Angers (2-3). Leur défense, la 17e du championnat, a de nouveau montré des signes de fragilité. Elle a cédé à 48 reprises cette saison, son pire total à ce stade. Un des éléments qui fait que Caen n'a remporté que deux de ses neuf matchs par plus d’un but d’écart cette saison.

Malgré une arrière-garde à cinq et des éléments défensifs d'expérience comme Rémy Vercoutre, Alaeddine Yahia ou Damien Da Silva, ces sont davantage les joueurs offensifs qui se mettent en évidence. A commencer par le Croate Ivan Santini. Débarqué de Belgique l’été dernier, l'avant-centre pointe en sixième position du classement des buteurs de la L1 avec 12 réalisations, dont 10 à domicile. Avec deux passes décisives en prime, il est impliqué dans 45% des buts de son équipe. A ses côtés, Ronny Rodelin représente 32% supplémentaires. Deuxième attaquant ou ailier, il a déjà scoré sept fois et délivré trois offrandes. Seul le piston gauche Vincent Bessat fait mieux que lui chez le SMC dans cette dernière catégorie.

L'historique

A Caen, le bilan de l'AS Monaco est relativement positif. Sur les 14 matchs joués entre les deux équipes au stade Michel d'Ornano, les Asémistes ont gagné à six reprises, ont ramené quatre matchs nuls et ont perdu quatre fois. Les Azuréens font preuve d'une certaine irrégularité au moment de se déplacer en Normandie, n'ayant plus enchaîné deux succès depuis 1994 et 1996. Lors des cinq dernières confrontations, ils ont partagé les points à trois reprises, pour une victoire et une défaite.

Depuis la remontée en L1, le club princier est invaincu dans le Calvados. Après une large victoire lors de la saison 2014/2015, avec un but de Martial et un doublé de Silva (0-3), les Monégasques ont toutefois coincé la saison passée, également au moins de mars. Menant à deux reprises sur des buts de Lemar et de Yahia contre son camp, ils se sont fait rattraper à chaque fois, sur un penalty puis sur un corner en toute fin de match (2-2).

Les cinq dernières confrontations en Ligue 1 :
2015/2016 : 2-2
2014/2015 : 0-3
2010/2011 : 0-0
2008/2009 : 2-2
2007/2008 : 4-1

La déclaration

Thomas Lemar : « On a tous envie de faire quelque chose de grand cette saison. Tout le monde sera motivé dimanche. On ne va pas lâcher maintenant. On sait ce que l’on a à faire. »



Venez réagir sur le forum : Les Matches


En bref

Asmfoot maintient la synchronisation du calendrier de l'ASM avec vos agendas. Restez connectés.
Monaco
2e9 pts
Monaco

Prochain match

Ligue 1
4e journée
Dimanche 27/08/2017
21:00
Retransmis en direct sur
Marseille
5e7 pts
Marseille

Classement

  • 8 buts inscrits
  • 3 buts encaissés
  • 3 points par match
RG EQUIPE PTS J V N D DIFF
1.Paris SG93300 +9
2.Monaco93300 +5
3.Saint-Etienne93300 +5
4.Lyon73210 +5
5.Marseille73210 +4
voir classement complet
Application Android ASMFOOT Application iPhone ASMFOOT Application Windows ASMFOOT